Agri-Culture-Elevage d'Occitanie
Bonjour, bienvenue sur Agri-Occitanie !!!

Inscrivez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil ;

Avant de poster pour la première fois, merci de vous présenter aux autres membres ( rubrique : Bienvenues et présentations).

A tantôt sur le forum !!! thumleft

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 31 le Ven 22 Avr - 21:02
Statistiques
Nous avons 52 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est boisbuche65

Nos membres ont posté un total de 9067 messages dans 635 sujets
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partenaires


Petites annonces
Publications des membres
Consultez ici les publications de nos membres
recherche /calcul.
radar Météociel clic

La Lune
vigicrues

le scandale de la taxe carbone sur le dos des paysans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default le scandale de la taxe carbone sur le dos des paysans

Message par grenadine le Sam 12 Mar - 0:13

Tout d'abord quelques définitions :

Les marchés dits du carbone sont des marchés de négociation et d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre (pas uniquement de CO2).

Ils consistent à attribuer un prix aux droits à émettre des gaz à effet de serre (GES) afin d’inciter des acteurs - États ou entreprises - à réduire leurs propres émissions en échangeant entre eux des « droits à polluer ». Un « quota » correspond généralement à l’autorisation d’émettre une tonne d’équivalent de dioxyde de carbone (CO2e) et constitue un étalon communément accepté pour les échanges.

http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/marches-du-carbone

La face cachée des défenseurs de la nature :


La protection de l’environnement devient un marché particulièrement juteux. On connaît déjà le business du développement durable et de la croissance verte. Un pas supplémentaire est toutefois en passe d’être franchi : désormais, les terres, les forêts, les animaux et les végétaux sont transformés en produits bancaires et financiers. De fait, selon le vieil adage « tout ce qui est rare est cher », les espèces vivantes en voie de disparition, les terres et les écosystèmes menacés prennent de la valeur. La nature devient alors un capital sur lequel il est possible de spéculer.
Cette enquête raconte l’histoire de la mainmise économique et bancaire sur les ressources vivantes à l’échelle planétaire, une véritable entreprise de prédation. Elle révèle que des banques et des fonds d’investissement achètent aujourd’hui d’immenses zones naturelles riches en espèces animales et végétales en danger, partout dans le monde, pour les échanger sur des marchés. Elle dévoile également le rôle crucial des lobbies, qui s’activent auprès des institutions européennes et internationales pour favoriser le développement de cette branche financière du green business.
Sandrine Feydel et Christophe Bonneuil nous conduisent en Ouganda, au Brésil, en Amazonie, aux États-Unis et en Malaisie, où des bio-banques « protègent » désormais des écosystèmes en danger. Ils décrivent les dangers auxquels se trouvent alors exposés les populations locales et leur environnement naturel. Ils montrent enfin que ce sont souvent les entreprises les plus destructrices de l’environnement, comme les industries minières et pétrolières, qui s’intéressent à ces marchés, et que les institutions financières responsables de la crise des subprimes en 2008 n’en ont décidément tiré aucune leçon et nous préparent un « krach vert »…

http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/05/loup-la-face-cachee-des-defenseurs-de.html



Loup : connaitre la vérité sur le loup :

COMPRENDRE POURQUOI IL EST IMPORTANT QUE LES ÉLEVEURS DISPARAISSE

OU "LA FACE CACHÉE DES DÉFENSEURS DE LA NATURE "tome II

L’article 33 du projet de loi institue des « obligations de compensation écologique ».

Il offre aux aménageurs et aux industriels la possibilité de remplacer ce qu’ils détruisent à un endroit par un bout de nature supposé équivalent à un autre endroit.

On détruit une rivière et des centaines d’hectares en Bretagne, on en restaure l’équivalent en Auvergne.
Comme si tous les milieux naturels se valaient... « Ce dispositif menace très directement l’activité agricole, les pratiques agronomiques et les pratiques contractuelles qui les régissent », alerte le collectif "Semons la biodiversité".
Ce projet de loi crée par ailleurs des banques d’un nouveau genre, des « réserves d’actifs naturels » gérées par des acteurs privés, auxquelles les opérateurs pourront faire appel pour satisfaire « leurs obligations de compensation ». S’achemine t-on vers des banques privées de biodiversité, comme il en existe aux États-Unis depuis 20 ans ?


L’efficacité réelle de ces banques pour la protection de la nature n’est toujours pas démontrée. En France, une seule expérimentation de « réserve d’actifs naturels » est menée depuis 2008 par une filiale de la Caisse des dépôts, la CDC-Biodiversité, dans la plaine de Crau (Bouches-du-Rhône). Là, les aménageurs peuvent s’acquitter de leurs obligations de compensation écologique en se procurant auprès de la CDC-biodiversité des actifs naturels au prix de 47 000 euros l’hectare.

Ils financent ainsi la restauration de cette petite steppe classée réserve nationale tout en se procurant des « droits » à détruire ailleurs. Un collectif composé en partie de chercheurs souligne qu’« il serait vraiment prématuré d’institutionnaliser ce type de pratiques, sans bilan critique de cette expérience pilote ». « Maintenir ces dispositions reviendrait à accepter la privatisation de la conservation et protection de la biodiversité », appuie le collectif "Semons la biodiversité".

Les sénateurs suivront-ils les avis des citoyens qui placent l’intérêt général avant les intérêts économiques privés ?
http://www.bastamag.net/Loi-biodiversite-les-citoyens-se-mobilisent-pour-empecher-la-marchandisation-de


EN RÉSUMÉ:

Plus les petits agriculteurs subiront la pression des environnementalistes  peu regardants,  plus le nombre d'hectares riches en biodiversité  qu'ils ont su préserver sera une manne bon marché (+/- 500€ l'hectare) pour les futures banques vertes ( 47 000€/ha) qui se les partagerons avec les multinationales dont la finalité est aussi de faire de l'argent, je cite:

"la  transformation  des  problèmes causés  par  l'actuel abandon des  terres à grande échelle en opportunités pour l'homme et la nature, offrant ainsi  une possibilité réaliste de rentabilisation de la nature sauvage en Europe. À côté de nombreuses autres façons de rentabiliser l'état  sauvage,  plusieurs  régions  ont  le  potentiel  pour  proposer  à  partir  de  la  faune  des  attractions  touristiques de classe internationale."


Les banques et multinationales voient la nature qui se raréfie comme un nouvel eldorado à conquérir et à privatiser, et avancent pour cela une double promesse. La promesse, jamais vérifiée, de remplacer ce qui est détruit à un endroit par un bout de nature supposée équivalent à un autre endroit. Et la promesse de pouvoir poursuivre la construction de nouvelles infrastructures, tout en préservant la nature, alors que l'équivalent d'un département de terre agricole et naturelle disparaît tous les sept ans.
http://www.reporterre.net/Le-projet-de-loi-sur-la

La compensation en matière de biodiversité a comme conséquence que la protection de l’environnement n’est plus qu’un sous-produit d’un projet commercial, marginalisant les communautés et menaçant leur droit à la vie. La nature joue un rôle important pour les communautés locales, que ce soit du point de vue social, spirituel ou de leur subsistance. Ces valeurs ne peuvent pas plus être mesurées, estimées ou compensées que ces communautés ne peuvent aller vivre ailleurs.
http://www.reporterre.net/L-arnaque-de-la-compensation-pour

La compensation en matière de biodiversité sépare les gens du milieu où ils ont grandi, où s’enracine leur culture, où leur activité économique se déroule depuis des générations.

http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2016/01/loup-comprendre-pourquoi-il-est.html blog par OURAGAN
avatar
grenadine



Messages : 74
Date d'inscription : 17/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

default Re: le scandale de la taxe carbone sur le dos des paysans

Message par beline le Sam 12 Mar - 22:16

ils se foutent bien de notre gueule quelle bande de pourris
avatar
beline



Messages : 3072
Date d'inscription : 20/03/2015
Localisation : Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

default Re: le scandale de la taxe carbone sur le dos des paysans

Message par grenadine le Sam 19 Mar - 4:15

Greenpeace a primé le film "Nature, nouvel eldorado de la finance"... Le plus incroyable est que Greenpeace est un des acteurs principaux de cette financiarisation de la nature....

http://www.greenpeace.org/switzerland/fr/high/publications/blog/greenpeace/blog/55778/
avatar
grenadine



Messages : 74
Date d'inscription : 17/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

default Re: le scandale de la taxe carbone sur le dos des paysans

Message par einstein le Sam 19 Mar - 20:17

ca parait gros , mais tout est possible
avatar
einstein



Messages : 1905
Date d'inscription : 09/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

default Re: le scandale de la taxe carbone sur le dos des paysans

Message par grenadine le Dim 20 Mar - 3:50

@einstein a écrit:ca parait gros , mais tout est possible

un autre scandale concernant  greepace : l'envers du décor de l'industrie de l'éolienne

silence radio de leur part concernant le désastre écologique de l'exploitation des terres rares en Chine, car ils se sont positionnés en en porte-étendard de l’industrie éolienne partout dans le monde
et vous n'avez pas fini de voir pousser des éoliennes partout dans la campagne

lire tout l'article c'est édifiant

http://partage-le.com/2015/02/eoliennes-terres-rares-et-desastre-environnemental-une-verite-qui-derange/

avatar
grenadine



Messages : 74
Date d'inscription : 17/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum